Tags

, , , , , , , , , , , , , , ,

 
Gérard Araud, Ambassadeur de France à l’ONU

Gérard Araud, Ambassadeur de France à l’ONU
“Nous sommes des vautours qui nous nourrissons des conflits”

 Franck de Bouvines –  Comite-Valmy.org

Nous sommes des vautours qui nous nourrissons des conflits

“Nous, diplomates, sommes des vautours qui nous nourrissons des conflits.” Cet aveu – rapporté par le JDD [1] – de Gérard Araud, Ambassadeur de France à l’ONU résume admirablement le but poursuivi par les fauteurs de guerres qui se sont emparés des décombres vassalisées de la diplomatie française.

Côte d’Ivoire

Le vendredi 25 mars, son excellence Gérard Araud fait circuler un projet de texte en urgence, que la France met en bleu, (au vote) texte adopté le 30 sous la forme de la résolution 1975 qui “demande à toutes les parties de coopérer pleinement aux opérations de l’Onuci et des forces françaises qui la soutiennent”. Gbagbo tombera douze jours plus tard. Expulsé de son pays pour l’empêcher de revenir par les urnes après avoir été sorti par les armes néocoloniales, Gbagbo est emprisonné à la Haye. Les crimes commis par les mercenaires et les partisans de l’agent occidental Ouattara restent impunis.

Libye

La résolution 1973 est adoptée le jeudi 17 mars, ouvrant la voie aux bombardements en Libye. Un Ambassadeur européen admire la manœuvre : “Araud a réussi un tour de force en parvenant, sous une présidence du Conseil de sécurité chinoise, à ce que personne ne vote contre cette résolution.” Le pays est devenu ingouvernable et a été ramené un siècle en arrière. Les crimes des mercenaires alliés à Al Qaïda (à qui la France et le Qatar ont livré un arsenal dernier cri qui constitue une terrible menace pour l’aviation civile) et au CNT raciste sont également impunis.

Iran

« Si nous ne réussissons pas à atteindre aujourd’hui un objectif sur les négociations avec les Iraniens, il y a un fort risque d’une action militaire », aurait dit l’Ambassadeur aux journalistes américains le 28 septembre [2]. Araud a ajouté qu’il est convaincu que « certains pays n’accepteront jamais la perspective d’une République Islamique d’obtenir l’armement nucléaire ».

« Ce serait une opération très compliquée. Elle aurait des conséquences désastreuses dans la région. Mais tous les pays arabes sont extrêmement inquiets de ce qui se passe ».

La dramatisation de la situation iranienne n’est pas perdue pour tout le monde : en tentant d’accréditer l’hypothèse d’une fermeture du détroit d’Ormuz, les médias occidentaux font les affaires des compagnies pétrolières qui voient les cours grimper, malgré les démentis du gouvernement iranien [3]

Syrie

Sur la base d’informations souvent non sourcées et généralement orientées, allant jusqu’à attribuer les crimes des opposants aux forces armées [4], le Conseil des Droits de l’Homme publie un rapport visant ostensiblement à forcer le Conseil de sécurité à voter une résolution entraînant une nouvelle escalade vers une intervention militaire. [5] La diplomatie guerrière française est secondée par la Commission européenne qui dresse des listes noires des médias qui se refusent à inverser les responsabilités et à participer à la propagande censée justifier une invasion de la Syrie. [6]

Malgré tous les témoignages des journalistes qui se sont, rendus sur place, [7] recoupant les témoignages des Français vivant en Syrie [8], malgré la mobilisations des chrétiens d’Orient [9] et l’union nationale des Syriens opposés à toute interventions étrangères dans leur immense majorité [10], la propagande continue, même si, secrètement l’OTAN a du reculer [11] devant ce sursaut salvateur des défenseurs de la vérité.

Le ministère des Affaires étrangères russe a fait savoir, publiquement, que « les positions adoptées, dans ce document, qui incluent une possibilité, à peine voilée, d’une intervention militaire étrangère, sous le prétexte de défendre le peuple syrien, sont inacceptables, pour la partie russe ».

L’envoyé chinois, à Genève, He Yafei, a déclaré : « Les États membres des Nations Unies devraient se conformer aux principes et buts de l’ONU et s’abstenir de résoudre les différends, par la force ou la menace d’utiliser la force ».

Constatant que la clairvoyance des russes et des chinois mettait en échec la manipulation, Gérard Araud sur réagit : « C’est le rapport le plus épouvantable que nous ayons entendu devant ce Conseil depuis au moins deux ans […] et ce sont les autorités syriennes qui sont responsables, qui ont ordonné aux soldats de torturer et de tuer ».

« Le silence du Conseil de sécurité est un scandale. Il est scandaleux que le Conseil, du fait de l’opposition de certains membres, n’ait pas pu agir pour exercer une pression sur les autorités syriennes. »  [12]


Les vautours dont se réclame l’ambassadeur français à l’ONU ont déjà fait plusieurs victimes dont la Côte d’Ivoire et la Libye ne sont pas les seules : l’image de la France a l’étranger est également en ruine. Et que dire de l’état de notre « démocratie », en constatant que tous les candidats à l’élection présidentielle évitent soigneusement ce sujet majeur ? Doit-on conclure qu’ils continueront cette politique de vautours et/ou qu’ils n’ont pas le droit d’en parler… Quels que soient les résultats des prochaines élections, la politique étrangère française serait donc vassalisée et dévoyée, les diplomates français n’auraient d’autres glorioles que de faire pire que leurs collègues états-uniens, tel « l’exploit » de Gérard Araud, consistant à pirater le texte américain et prendre de vitesse Susan Rice [13] pour mettre au vote, avant les Etats-Unis, la résolution 1973 qui a abouti à la destruction de la Libye, à quelques dizaines de milliers de morts, à la commission de nombreux crimes contre l’Humanité et à l’installation d’un nouveau vivier d’extrémistes intégristes surarmés… Bravo, la diplomatie française ! Vu ces résultats, produits par cette course à l’échalote entre ces vautours renégats et les faucons US, avec de tels « diplomates », la France n’a plus besoin d’ennemis.

Laissons la conclusion au Général de Gaulle :

« Un pays comme la France, s’il lui arrive de faire la guerre, il faut que ce soit sa guerre. Il faut que son effort soit son effort. S’il en était autrement, notre pays serait en contradiction avec tout ce qu’il est depuis l’origine, avec son rôle, avec l’estime qu’il a de lui-même, avec son âme. » [14]

Notes

[1] -Gérard Araud, l’homme de la guerre en Libye La conclusion de l’article : “Araud, l’épicurien qui n’aime pas Paris, se verrait bien rester dans la ville qui ne dort jamais.”

[2] -Gérard Araud : “une frappe préventive sur l’Iran est possible”

[3] -L’Iran dément vouloir fermer le détroit d’Ormuz

[4] -Le rapport de l’ONU sur la Syrie : Une mauvaise odeur d’OSDH

[5] -Syrie : ….un rapport …puis une nouvelle guerre !

[6] Réaction russe : “On ne peut que s’étonner de la décision du Conseil de l’UE en date du 1er décembre d’inscrire dans sa “liste noire” deux médias syriens, notamment le quotidien al-Watan et le journal en ligne Cham Press, qui figurent parmi les éditions indépendantes et les plus populaires à Damas”, lit-on dans un communiqué de la diplomatie russe.

Al-Watan est l’unique quotidien politique privé du pays. Il a longtemps mené campagne en faveur du rapprochement entre la Syrie et l’Europe.

Auparavant, l’UE a ciblé par ses sanctions la première chaîne de télévision privée de Syrie, Dunya TV.

Selon M.Loukachevitch, il s’agit de nouveau d’une politique de “deux poids, deux mesures” à l’égard de Damas, la critique sévère de l’absence de libertés démocratiques en Syrie étant accompagnée de tentatives de bâillonner des médias syriens connus pour leur impartialité.

[7] Pour contribuer à rétablir la vérité sur la situation dans ce pays, LE PRÉSIDENT DU COMITÉ VALMY EN SYRIE AVEC UN GROUPE DE JOURNALISTES

[8] -Franco-syrienne, je suis révoltée par vos reportages sur la Syrie

[9] -Le Patriarche Lahham : Nous refusons l’ingérence étrangère… Les Syriens sont capables de régler leurs problèmes

[10] -La Syrie calomniée par les médias du système : conditionnement des esprits pour une nouvelle guerre impérialiste Claude Beaulieu – Comité Valmy

[11] -L’OTAN suspend ses projets militaires et renforce la guerre économique contre la Syrie par Thierry Meyssan

[12] -Syrie : le coup de sang de l’ambassadeur de France

[13] Araud prend alors la parole : “Je mets le texte en bleu !” En langage onusien, cela signifie le soumettre au vote, les résolutions adoptées étant toujours imprimées à l’encre bleue. “En agissant ainsi, j’étais sûr de prendre le Russe de vitesse.” Susan Rice s’emporte : “Gérard, tu as piraté le texte !” Araud n’a pas attendu le feu vert de Paris.

[14] Bulletin d’information du ministères des Armées de novembre 1959, cité par Antoine Pinay dans « La tragédie du Général » de Raymond Tournoux

ITALIANO

Gerard Araud, ambasciatore francese alle Nazioni Unite: “Siamo avvoltoi che si nutrono di guerre”

Franck de Bouvines – Comité ValmyTraduzione di Alessandro Lattanzio – SitoAurora

Noi diplomatici siamo avvoltoi che si nutrono di guerre.” Questa ammissione – riportato dal JDD [1] – di Gerard Araud, ambasciatore francese alle Nazioni Unite, riassume mirabilmente lo scopo perseguito dai guerrafondai che hanno sequestrato le macerie vassallizzate della diplomazia francese.

Costa d’Avorio
Venerdì, 25 marzo, Sua Eccellenza Gerard Araud fa circolare una bozza di un testo urgente, che mette all’indice la Francia, (al voto) del testo adottato il 30 sotto forma di risoluzione 1975 che “invita tutte le parti a cooperare pienamente alle operazioni dell’UNOCI e delle forze francesi che la sostengono“. Gbagbo cadrà dodici giorni dopo. Espulso dal suo paese per impedirgli di ritornare attraverso le urne, dopo essere stato cacciato dalle armi neo-coloniali, Gbagbo è stato imprigionato a L’Aia. I crimini commessi dai mercenari e dai sostenitori dell’agente occidentale Ouattara restano impuniti.

Libia
La risoluzione 1973 adottata il 17 marzo, che apriva la strada ai bombardamenti in Libia. Un ambasciatore europeo ammira la manovra: “Araud è riuscito con una prodezza a raggiungere, sotto la presidenza del Consiglio di sicurezza della Cina, a che nessuno voti contro la risoluzione.” Il paese è diventato ingovernabile ed è stato portato indietro di un secolo. I crimini dei mercenari alleati con al-Qaida (a cui la Francia e il Qatar hanno consegnato un arsenale all’ultimo grido, che rappresenta una minaccia terribile per l’aviazione civile) e del CNT razzista, restano impuniti.

Iran
Se oggi non riusciremo a raggiungere un obiettivo sui negoziati con gli iraniani, vi sarà l’elevato rischio di un’azione militare“, avrebbe detto ai l’ambasciatore ai giornalisti degli Stati Uniti, il 28 settembre [2]. Araud ha detto che è convinto che “alcuni paesi non accetteranno mai la prospettiva che la Repubblica islamica abbia armi nucleari“.
Sarebbe molto complicato. Avrebbe conseguenze disastrose nella regione. Ma tutti i paesi arabi sono molto preoccupati per quanto sta accadendo.”
La drammatizzazione della situazione iraniana non è perduta per tutti: cercando di fare accettare l’ipotesi di una chiusura dello Stretto di Hormuz, i media occidentali lavorano per le compagnie petrolifere, che vedono il prezzo aumentare, nonostante le smentite del governo iraniano [3]

Siria
Sulla base delle informazioni spesso prive di fonti e in generale orientate, fino ad attribuire dei crimini alle forze armate degli avversari [4], il Consiglio per i diritti umani ha pubblicato un rapporto volto apparentemente a costringere il Consiglio di Sicurezza a votare una risoluzione che porti a una nuova escalation verso l’intervento militare. [5] La diplomazia bellica francese è sostenuta dalla Commissione Europea che redige la lista nera dei media che si rifiutano di invertire le responsabilità e di partecipare alla propaganda volta a giustificare l’invasione della Siria. [6]
Nonostante le testimonianze dei giornalisti presenti sul posto, [7] stralciando le testimonianze dei cittadini francesi che vivono in Siria [8], nonostante le proteste dei cristiani d’Oriente [9] e l’Unione Nazionale siriana che si oppone a qualsiasi intervento straniero nella stragrande maggioranza [10], la propaganda continua, anche se, segretamente la NATO ha dovuto fare marcia indietro [11] davanti al sussulto salvifico dei difensori della verità.
Il ministero degli esteri russo ha indicato pubblicamente che “le posizioni assunte in questo documento, che prevede la possibilità, appena velata, di un intervento militare straniero con il pretesto di difendere il popolo siriano, sono inaccettabili, da parte russa“.
L’inviato cinese a Ginevra, He Yafei ha detto: “Gli Stati membri delle Nazioni Unite devono rispettare i principi e gli scopi delle Nazioni Unite e non risolvere le dispute con la forza o la minaccia dell’uso della forza“.
Notando che la lungimiranza dei russi e dei cinesi metteva in scacco la manipolazione, Gérard Araud reagiva: “Questo è il rapporto più spaventoso che abbiamo sentito davanti questo Consiglio da almeno due anni […] e sono le autorità siriane responsabili, che ordinano ai soldati di torturare e uccidere. Il silenzio del Consiglio di Sicurezza è uno scandalo. E’ scandaloso che il Consiglio, per l’opposizione di alcuni membri, non possa agire per fare pressione sulle autorità siriane.” [12]
Gli avvoltoi cui si rivolge l’ambasciatore francese presso le Nazioni Unite, hanno già fatto diverse vittime in Costa d’Avorio e in Libia, e non sono solo: l’immagine della Francia all’estero, è anch’essa in rovina. E per quanto riguarda lo stato della nostra “democrazia“, notando che tutti i candidati alle elezioni presidenziali hanno accuratamente evitato questo grosso problema? Bravo, alla diplomazia francese! Dovremmo concludere che continueranno questa politica da avvoltoi e/o non hanno il permesso di parlarne … Qualunque sia l’esito delle elezioni, la politica estera francese sarebbe deviata e vassallizzata, i diplomatici francesi non avrebbero altra gloria che fare di peggio rispetto ai loro omologhi statunitensi, come “l’exploit” di Gerard Araud, che ha piratato il testo degli Stati Uniti e superare Susan Rice [13] nel votare prima degli Stati Uniti, la risoluzione 1973, che ha portato alla distruzione della Libia, a decine di migliaia di morti, alla commissione di molti reati contro l’umanità e alla creazione di un nuovo terreno fertile per degli estremisti fondamentalisti armati fino ai denti… Bravo, alla diplomazia francese! Alla luce di questi risultati, prodotti dalla gara per lo scalogno tra avvoltoi rinnegati e falchi degli Stati Uniti, con simili “diplomatici“, la Francia ha più bisogno di nemici.
Lasciamo le conclusioni al generale de Gaulle:
Un paese come la Francia, se gli capitasse di fare una guerra, dovrebbe essere la sua guerra. Lo sforzo dovrebbe essere il suo sforzo. Altrimenti, il nostro paese sarebbe in contraddizione con tutto ciò che è stato fin dall’inizio, con il suo ruolo, con la visione che ha di se stesso, con la sua anima.” [14]

Note
[1] – Gérard Araud, l’homme de la guerre en Libye. La conclusione dell’articolo: “Araud, l’epicureo, che non ama Parigi, sarebbe bene che rimanesse nella città che non dorme mai
[2] – Gérard Araud : “une frappe préventive sur l’Iran est possible
[3] – L’Iran dément vouloir fermer le détroit d’Ormuz
[4] – Le rapport de l’ONU sur la Syrie : Une mauvaise odeur d’OSDH
[5] – Syrie : ….un rapport …puis une nouvelle guerre !
[6] Risposta russa: “Non si può che stupirsi della decisione del Consiglio dell’UE, il 1° dicembre, di includere nella sua “lista nera” due dei media siriani, tra cui il quotidiano al-Watan e il giornale online Cham Press, che appaiono nell’editoria indipendente e popolare di Damasco“, si legge un comunicato della diplomazia russa. Al-Watan è l’unica giornale politico privata del paese. Da tempo conduce una campagna per il riavvicinamento tra la Siria e l’Europa. In precedenza, le sanzioni dell’UE erano mirate alla prima stazione televisiva privata in Siria, Dunya TV. Secondo Lukashevich, questa è una nuova politica dei “due pesi, due misure” contro Damasco, le aspre critiche sulla mancanza di libertà democratiche in Siria, sono accompagnate dal tentativo di imbavagliare i media siriani noti per la loro imparzialità.
[7] Per contribuire a ristabilire la verità sulla situazione in questo paese, il presidente del Comitato Valmy in Siria con un gruppo di giornalisti
[8] – Franco-syrienne, je suis révoltée par vos reportages sur la Syrie
[9] - Le Patriarche Lahham : Nous refusons l’ingérence étrangère… Les Syriens sont capables de régler leurs problèmes
[10] – La Syrie calomniée par les médias du système: conditionnement des esprits pour une nouvelle guerre impérialiste Claude Beaulieu – Comité Valmy
[11] – La NATO sospende i suoi progetti militari e rafforzare la guerra economica contro la Siria di Thierry Meyssan
[12] – Syrie: le coup de sang de l’ambassadeur de France
[13] Araud allora disse: “Metto il testo in blu!“. Nel gergo delle Nazioni Unite, significa sottomettere al voto, le risoluzioni sono sempre stampate in inchiostro blu. “In questo modo, ero sicuro di anticipare i russo.” Susan Rice gli si rivolge: “Gerard, avete piratato il testo!” Araud non aveva atteso il via libera da Parigi.
[14] Bulletin d’information du ministères des Armées, novembre 1959, citato da Antoine Pinay in «La tragédie du Général» di Raymond Tournoux

Traduzione di Alessandro Lattanzio – SitoAurora