Tags

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

*

Damas /  Le président Bachar al-Assad a examiné aujourd’hui avec l’émissaire de l’ONU pour la Syrie, et la délégation qui l’accompagne, les derniers développements en Syrie, où le président al-Assad a affirmé la poursuite de l’engagement absolu de la Syrie à la coopération avec tout effort sincère pour régler la crise dans la pays, tant qu’il respecte la neutralité et l’indépendance.

Le président al-Assad a souligné que le véritable problème en Syrie est la mélange entre l’axe politique et ce qui se passe sur le terrain, considérant que l’action sur l’axe politique se poursuit notamment envers l’appel sérieux à un dialogue syrien basé sur les désirs de tous les Syriens.

“Le succès de toute action politique est liée aux pressions exercées sur les pays qui financent et entraînent les terroristes et trafiquent l’arme vers la Syrie pour qu’ils cessent de le faire”, a précisé le président al-Assad.

20120915-140814.jpg

Pour sa part, al-Ibrahimi a affirmé que la base de son action est l’intérêt du peuple syrien et ses aspirations et qu’il oeuvrera d’une façon indépendante, avec pour référence essentielle le plan d’Annan et la déclaration de Genève, ajoutant que tous les autres points à ajouter ou à modifier seraient faits en convenance avec toutes les parties.

Il a insisté sur la nécessité de joindre les efforts de toutes les parties pour parvenir à un règlement de la crise vu l’importance de la Syrie et sa place stratégique, sa diversité populaire et l’influence de sa crise sur toute la région.

Il a souligné qu’a la fin du compte la solution ne viendra que via le peuple syrien lui-même.

A cette rencontre ont assiste, le ministres des affaires étrangères et des expatriés, Walid al-Mouallem, la conseillère politique et médiatiques de la présidence, Boutheina Chaabane, le vice-ministre des affaires étrangères, Fayçal Meqdad, et le ministre adjoint des affaires étrangères et des expatriés, Ahmad Arnous.

Dans une conférence tenue à l’issue de sa rencontre avec le président al-Assad, M. al-Ibrahimi a souligné que le président al-Assad et le gouvernement syrien vont le soutenir dans l’accomplissement de sa mission.

“Nous allons faire tout ce qui est possible pour donner des idées et de se servir de nos capacités pour aider le peuple syrien à sortir de cette crise”, a-t-il indiqué, précisant qu’il a été complètement informé de ce qu’avait accomplit son prédécesseur Kofi Annan et qu’il va l’achever malgré la différence surgie quotidiennement dans la situation en Syrie.

20120915-140855.jpg

Il a qualifié à nouveau de “très dure” sa mission, considérant la crise en Syrie “qui s’aggrave” comme très dangereuse, ajoutant qu’elle constitue un danger sur le peuple syrien, la région et le monde tout entier.

Répondant à une question sur la possibilité de l’arrêt de la violence en Syrie, il a souligné qu’on doit combler ce fossé via une plate-forme commune, soulignant que cette plate-forme existe car toutes les parties aiment leur pays et c’est à nous de les aider.

Al-Ibrahmi a indiqué que son équipe aura un bureau à Damas sous la présidence de Mukhtar Lamani, précisant qu’il sera de retour en Syrie prochainement pour poursuivre l’action en vue d’arrêter la violence et de mettre un terme à la crise. Il a ajouté qu’il visitera tous les pays ayant un intérêt et une influence dans l’affaire syrienne à l’intérieur et à l’extérieur de la région, ainsi que New York pour y mener des rencontres avec le Conseil de Sécurité et le secrétaire général des Nations Unies.

L.A. / R.B

*

SANA – 15/09/2012

TG24Siria  &  SyrianFreePress.net Network

https://syrianfreepress.wordpress.com/

http://tg24siria.wordpress.com/

https://www.facebook.com/Tg24Siria

https://www.facebook.com/syrianetwork

*

*

*

*

*

About these ads