Tags

, , , , , , , , , , ,

20130824-212735_h498963

~

ENG

General Command of the Army: terrorists’ possession of chemical materials is clear-cut evidence of their use of chemical weapons

August 25, 2013 – Damascus – The General Command of the Army and the Armed Forces said in a statement that the armed forces seized Saturday morning in Jobar suburb in Damascus countryside a warehouse containing raw materials for making chemical weapons and protective masks and large amounts of medicines used for treating inhalation of poisonous chemical materials.

The statement stressed that the possession of such chemical materials by the armed terrorist groups is clear-cut evidence of their use of chemical weapons against the Syrian people and the armed forces, and it confirms the involvement of foreign sides in providing terrorists with all requirements for using chemical weapons.

“Using chemical weapons against our people and army by the armed terrorist groups proves the state of bankruptcy these groups have been suffering because of the severe blows they receive by our brave soldiers,” the statement added.

~

ESP

CGEFA: la existencia de sustancias químicas en poder de los grupos terroristas confirma el uso de armas químicas por parte de estos grupos

Damasco – La Comandancia General del Ejército y las Fuerzas Armadas señaló ayer en un comunicado que “en el marco de los exitosos operativos llevados a cabo por nuestras Fuerzas Armadas, se halló en la mañana del sábado en la zona de Jobar en Damasco-campo, un depósito que contenía materias para la fabricación de armas químicas, máscaras de protección respiratoria, además de grandes cantidades de medicamentos que se usan para el tratamiento de los efectos que acompañan la inhalación de sustancias químicas tóxicas”.

El comunicado afirmó que la existencia de tales sustancias químicas en poder de los grupos terroristas se considera como una prueba fehaciente del uso de armas químicas por parte de estos grupos en contra de nuestro pueblo y Fuerzas Armadas, así como demuestra la involucración de partes exteriores en el suministro de todos los requisitos para la fabricación de armas químicas a los terroristas.

Asimismo destacó que el recurso de estos grupos terroristas al uso de armas químicas en contra de nuestro pueblo y ejército revela el fracaso y el gran lío en el que se encuentran estos grupos, así como desenmascara su naturaleza criminal que viola todas las leyes y normas internacionales, morales y humanas.

El comunicado puso de relieve que la Comandancia General del Ejército y las Fuerzas Armadas seguirá golpeando el terrorismo con un puño de acero dondequiera que exista en Siria hasta la restauración completa de la estabilidad en toda la patria.

~

FRA

Le commandement général de l’armée : La possession par les gangs terroristes des substances chimiques démontre leur recours à l’arme chimique

Damas  /  Le commandement général de l’armée et des forces armées a indiqué dans un communiqué que dans le cadre des opérations réussies exécutées par l’armée arabe syrienne, un entrepôt contenant des matières premières pour la fabrication de l’arme chimique, des masques anti-gaz et de grandes quantités de médicaments utilisés pour traiter l’effet de l’inhalation des matières chimiques toxiques, a été saisi.

Le communiqué affirme que la possession par les gangs terroristes armés de telles substances chimiques est une preuve définitive sur le recours de ces gangs à l’arme chimique contre les fils de la patrie et les forces armées et confirme l’implication des parties extérieures dans la fourniture aux terroristes de tous les impératifs de l’usage de l’arme chimique.

Le communiqué ajoute que le recours des gangs terroristes armés à cette méthode sordide dans l’usage de l’arme chimique contre le peuple syrien et son armée dévoile la faillite de ces gangs devant les frappes qu’ils font l’objet par l’armée arabe syrienne et met à nu leurs vraies images criminelles dans la violation de toutes les lois et les normes internationales, morales et humanitaires.

Le communiqué fait savoir que le commandement général de l’armée et des forces armées qui est soucieux de clarifier ce qui se passe vraiment sur le terrain des actes et des violations perpétrés par les gangs takfiristes et wahhabites de meurtre, affirme qu’il ne tolère pas dans la frappe avec main de fer du terrorisme partout en Syrie en se basant sur sa croyance absolue en son devoir national d’éradiquer le terrorisme, de le liquider et de rétablir la sécurité et la stabilité dans la patrie.

Source responsable : Des cas d’asphyxies parmi nombre de soldats syriens lors de leur entrée à Jobar

Une source responsable a déclaré qu’un nombre de soldats ont été atteints après l’inhalation de gaz lors de leur entrée à Jobar dans la banlieue de Damas.

La source a déclaré à l’Agence Sana que les soldats atteints des cas d’asphyxies ont été hospitalisés, dont certains sont dans un état critique.

Le correspondant de Sana a indiqué que des unités de l’armée ont saisi dans cette zone un entrepôt contenant des barils sur lesquels figure l’expression : “Fabriqué en Arabie Saoudite”, un grand nombre de masques de protection et des médicaments utilisés en cas de l’inhalation de matières chimiques dans l’un des repaires des terroristes, fabriquée par la compagnie qatarie- allemande pour les industries pharmaceutiques.

Le correspondant de l’Agence Sana à Jobar a déclaré que les forces armées réalisent un progrès dans la traque des terroristes dans ledit quartier.

Un commandant sur le terrain à Jobar a évoqué la découverte dans l’entrepôt des charges explosives dont certaines pèsent 300 kg, des substances utilisées dans la fabrication des explosifs, des bombes, des lance-roquettes RPG, des obus de mortier et des bombonnes de gaz.

Le commandant a indiqué que le recours des terroristes aux armes chimiques reflète l’état de déception dont souffrent les groupes terroristes devant les victoires réalisées par l’armée arabe syrienne.

Il a affirmé que les forces armées réalisent des progressions dans la traque des groupes terroristes armés qui avaient perpétré des actes de meurtre et de sabotage dans le quartier de Jobar.

De son côté, une source médicale militaire a fait savoir que les symptômes qui avaient apparu chez les soldats atteints démontrent l’inhalation des substances chimiques, notamment le gaz sarin.

.

.

.

.

.

Advertisements