Terra Santa Libera

wahhabism-zionism-dajjal

Vers la fin du dix huitième siècle, au summum des conquêtes coloniales, les impérialistes anglais ont créé deux forces destructrices apparemment antagonistes, le Sionisme  d’un côté, le Wahhabisme ou Salafisme de l’autre. Ils appliquent en cela la devise : “diviser pour régner”. Si les sionistes sont le glaive de l’impérialisme, les islamistes en sont les supplétifs, les harkis.

Le sionisme est une calamité extérieure imposée au monde arabe. Le wahhabisme, est une maladie dégénérative endogène inoculée aux Arabes afin qu’ils s’attaquent d’abord à d’autres musulmans sunnites : les Turcs, et ensuite aux autres Arabes. Rached Ghannouchi ayant déclaré que les Salafistes étaient “ses fils”, il est donc le père du Salafisme en Tunisie. Inutile alors de distinguer entre Salafisme, Wahhabisme ou Islamisme : c’est la même engeance.

L’islamisme est à l’islam ce que le sionisme est au judaïsme : une idéologie de conquête du pouvoir et de l’argent au nom…

View original post 2,466 more words