Tags

, , , , , ,

SyrianChristmas-400x400

En ce jour de célébration de la naissance du Christ, nous avons choisi de traduire le message du Dr Bachar al-Jaafari, envoyé permanent de la Syrie auprès des Nations Unies.

C’est par ce discours qu’il a accueilli, au nom du peuple syrien et du Président de la République arabe syrienne, Mgr Youhana Yazigi [1], né à Lattaquié et élu 158ème Patriarche de l’Église orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient ; ceci, lors de sa visite à New York, en décembre 2014, pour la cérémonie d’investiture de Mgr Joseph Zahlawi [2], né à Damas et élu Archevêque de New-York et d’Amérique du Nord, pour cette même Église.

Bon Noël à vous tous, à ceux qui croient en la nature divine et/ou humaine du Christ, à ceux qui croient en la naissance d’un Prophète, et à ceux qui croient en l’Histoire et donc à la mémoire d’un homme bon, généreux et intelligent, qui a plaidé pour l’amour et la paix d’une manière jamais égalée. [NdT].

bashar_al_jaafari_500x418_20141101-2

Votre Béatitude,

Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue, vous qui transmettez le message du Christ, que la paix soit sur lui.

Le Christ syrien, né en terre syrienne, où il a planté un « Arbre de paix » à l’ombre duquel se tient celui qui cherche la sérénité et la quiétude. Par votre présence ici, vous continuez l’œuvre des trois voyages missionnaires de l’apôtre Paul, parti de cette même terre en emportant avec lui cette foi au Monde.

Bienvenue au nom de la Syrie, mère la plus aimante malgré ses blessures.

Bienvenue au nom de chaque syrien ayant réellement foi en sa citoyenneté syrienne.

Bienvenue à vous qui représentez la Syrie crucifiée sur la croix des douleurs, payant ainsi le prix de sa modération, de sa tolérance et de son rejet des idéologies extrémistes. Cette Syrie qui se bat face à tous ceux qui ont adopté meurtres et ségrégations, comme seules lois, pour semer la discorde et la division parmi les enfants d’une même patrie et parmi des Syriens qui résistent, parce que leur foi en leur patrie est ancrée en leurs cœurs aussi profondément que les montagnes de cette terre généreuse.

Il n’y a pas de minorités en Syrie. En Syrie, il n’y a que des Syriens. Point !

Ainsi, nous prions tous pour la sécurité des deux évêques, Mgr Yohanna Ibrahim et Mgr Paul Yazigi, enlevés par les partisans d’une idéologie obscurantiste qui n’a pas place sur notre terre. Nous exigeons leur libération, sans conditions, et appelons les forces qui soutiennent cette idéologie à faire pression sur leurs ravisseurs pour qu’ils leur rendent leur liberté.

Votre Béatitude,

En Syrie, nous assistons à des événements qui déchirent les cœurs et pèsent sur les âmes de notre magnifique Orient. Mais ces événements ont lieu sur commande. Ils ciblent l’Église d’Orient et ses fidèles qui restent toujours aussi fermement accrochés à la terre, en dépit de toutes les pressions ; leur attachement et leur résistance étant issus de leur foi profonde en leur appartenance à chacun des grains de cette bonne terre d’Orient.

Sauf qu’il n’y a pas à craindre pour la grande Église d’Orient tant que ses enfants expatriés continuent, avec une grande ferveur, à maintenir son phare allumé sur les chemins de chaque croyant.

Les voici, ces fidèles de l’Église d’Orient qui maintiennent leur « Église mère » en portant sa parole à travers toute l’Amérique. À partir d’un diocèse unique, ils en ont créés plus de trois cents. Ce qui nous amène à dire qu’une nouvelle Antioche est née pour suivre le chemin tracé par l’« Antioche mère ».

Nous, nous insistons sur la nécessité de maintenir l’unité de cette Église face à tous ceux qui cherchent à la saper.

Votre Béatitude,

Vous représentez la Syrie qui souffre de circonstances créées par des instigateurs qui cherchent à ce que les émotions, les instincts et les délires, l’emportent sur la raison, la logique et la sagesse.

Vous représentez la Syrie telle qu’elle a été et telle qu’elle restera jusqu’à la fin des temps ; un centre de modération, de tolérance et du vivre ensemble, qui se développe et grandit dans chaque église, chaque mosquée, et chaque lieu de culte à travers tout le pays.

Les souffrances endurées par la Syrie exigent de nous unir, tous, face aux promoteurs de l’injustice et des idéologies obscurantistes, tout comme elles exigent que nous réfléchissions ensemble, avec méthode et raison, à tout ce que nous traversons.

Ceci dit, nous sommes tous parfaitement conscients du rôle important et constructif tenu par les religieux chrétiens et musulmans en Syrie, en faveur du maintien de l’unité nationale et pour la mise en garde des citoyens contre les dangers de la discorde, dans un esprit consacrant les valeurs de l’amour émanant de l’Esprit de Dieu et de ce qu’Il a souhaité pour l’humanité.

Et si nous ne pouvons oublier les souffrances de la Palestine, ininterrompues depuis des décennies ; nous n’oublions pas, non plus, la maltraitance et la pression subies par les Palestiniens chrétiens depuis le viol de cette terre usurpée, avec la menace permanente de voir leur Église disparaître.

Cependant, malgré toutes les difficultés et malgré la blessure profonde qui saigne toujours, le chemin de croix emprunté actuellement par chaque Syrien a révélé sa nature authentique de citoyen qui porte sa patrie syrienne dans son cœur partout où il va et partout où il s’installe. La meilleure preuve en est l’attachement obstiné des Syriens expatriés, aux États-Unis et dans les deux Amériques, au salut de leur « mère patrie » et à la sécurité de leurs frères en Syrie.

Cette épreuve a montré que le peuple syrien croit très fort au salut et à la résurrection de sa mère patrie en une Syrie encore plus belle. Ce qui prouvera au monde que c’est de cette renaissance de la Syrie que dépend la délivrance d’une mentalité faite d’exclusion, d’ignorance et de tribalisme, que certains tentent d’imposer à notre peuple, à l’ensemble des peuples d’Orient, ainsi qu’aux autres peuples du Monde.

Cette épreuve a aussi prouvé au Monde que la foi profonde des Syriens en leur patrie découle de leur foi en Dieu et en Sa grande miséricorde qui dominera nécessairement les forces du mal, une fois la difficulté vaincue.

Votre Béatitude,

Comme les disciples du Christ, que la paix soit sur lui, vous venez d’une terre syrienne, portant dans votre cœur la fertilité de son sol, la douceur de son eau, la pureté de son air ; transportant, avec vous, son désert, ses montagnes, ses plaines, sa mer et les mêmes filets d’amour portés par le Christ pour sauver les hommes et les emmener vers les rivages de la paix, de l’amitié et du salut.

Vous êtes ici, pour bénir l’investiture d’une stature syrienne, dont nous sommes tous très fiers aussi bien en Syrie qu’à l’étranger : son Excellence Joseph Zahlawi, élu Archevêque de New York et Métropolite de toute l’Amérique du Nord. En cette belle occasion, j’ai l’honneur de lui souhaiter le succès de sa mission et de porter haut la bannière de l’Église mère d’Orient à l’étranger.

Permettez-moi aussi de vous souhaiter la réussite de votre première mission en Amérique, une mission noble et spirituelle de diffusion du message du Christ, que la paix soit sur lui ; un message de générosité prouvant à tous les tyrans que le feu ne peut brûler une patrie comme la Syrie qui vit dans le cœur de chacun de ses enfants.

La Syrie mérite nos sacrifices à tous. Elle mérite que nous nous rassemblions pour panser et guérir ses blessures. De par sa nature même, elle représente un défi à tous ceux qui tentent de lui nuire et de nuire à son peuple. Elle est la patrie qui assemble et rassemble. Elle redeviendra bientôt un lieu de bonheur et d’amitié.

Comme l’a dit le Christ, que la paix soit sur lui, « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on… ? », « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ». Il en sera ainsi de la nouvelle Syrie : du sel ajoutant la saveur du bien à l’humanité et une flamme de paix et d’amour éclairant le chemin de ceux qui se sont égarés.

Dr Bachar Al-Jaafari

Envoyé permanent de la Syrie auprès des Nations Unies

~

SOURCES:

 

Notes :

~

NOTE: The contents of this article/speech are of sole responsibility of the author(s). The team and the editor of SyrianFreePress.NETwork do not necessarily subscribe every point of view expressed and are not be responsible for any inaccurate or incorrect statement in this article.

.~

SCROLL DOWN TO READ OR LEAVE COMMENTS

~

Advertisements