Tags

, , , , , , , , , , , , , , ,

SAA-Busraa-al-Shaam-2015-1

Le nord syrien, dans le gouvernorat d’Idleb, et son sud, dans la province de Deraa ont vécu cinq jours fatidiques. Au terme desquels Idleb a résisté à une attaque d’une grande envergure, patronnée par la Turquie, contrairement à la ville de Bosra al-Cham qui est tombée entre les mains des milices, avec l’aide de la Jordanie.

 Idleb: Moyens énormes

A Idleb, ce sont des moyens énormes qui ont été exploités ces derniers jours pour s’emparer de cette ville qui résiste depuis plus de deux ans aux attaques des miliciens jihadistes takfiristes qui occupent la majeure partie de ce gouvernorat du nord-est.

Sans pour autant parvenir à la prendre.

Les informations diffusées par les médias du Nosra et Cie, dont les télévisions des monarchies du Golfe, faisant état que les jihadistes takfiristes ont investi la ville se sont avérées fausses. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, les combats se sont déroulés à l’extérieur de la ville.

Pourtant les milices de cette région, dont la colonne vertébrale n’est autre que la branche d’Al-Qaïda en Syrie le front al-Nosra s’étaient unis autour d’une même direction d’opérations, baptisée Jaïch al-Fateh (l’Armée de la Conquête), et comprenant une coalition de milices :  « Ahrar al Cham », Jound al-Aqsa, Jaïch al-Sounna, Bataillon al-Cham, Aigles al-Cham, Bataillons al-Haq, Ajnad al-Cham.

CA4iUCeW8AAmgRP

La bataille lancée à partir du nord-est de la ville a été baptisé « la conquête d’Idleb », et aurait du « libérer la ville dans les jours prochains », selon le communiqué de Jaïch al-Fath.

7 attentats suicides

Comme de coutume, l’attaque avait été précédée par des attentats suicides. Alors que l’OSDH rend compte de deux attentats suicide, le site d’information libanais al-Hadath News assure que ce sont 7 attentats suicides qui ont perpétrés contre 7 barrages de l’armée régulière.

De nombreux ressortissants des monarchies du Golfe figurent parmi les suicidaires : dont le koweitien membre de la milice Jound al-Aqsa, Nayef al-Hajeri qui a visé par son attaque un barrage à proximité de la citadelle. Ainsi que le saoudien Badr al-Lahidane, également du Jound al-Aqsa qui a commandité un attentat sur un autre barrage.

suicidaire_idleb

Durant les cinq jours de bombardement, elle a fait des dizaines de tués parmi les civils de la ville et les militaires : 30 selon un premier bilan. Un atelier de tissus a été brûlée. Les miliciens sont parvenus à prendre deux barrages de l’armée non loin de la ville, mais sans pour autant parvenir à avancer vers la ville, selon l’OSDH. Ils ont parlé de dizaines de tués dans leurs rangs.

 Retour à la campagne du Chlore

Après l’échec de la bataille sur le terrain, les chaines de télévision des monarchies du Golfe ont lancé de concert une bataille médiatique propageant entre autre que les forces gouvernementales ont utilisé du gaz de chlore sur la région de Sarmine.

Or c’est plutôt la ville d’Idleb qui leur résiste depuis deux ans qui risque ce scénario, pareillement à celui de Khan al-Assal. En 2013, le front al-Nosra avaient bombardé cette localité aux confins d’Alep par le moyen d’armes chimiques, alors qu’lle venait d’être sécurisée par l’armée avec l’aide de ses habitants.

L’aide turque

Selon des observateurs cités par al-Hadath news, l’attaque n’a pu être possible sans l’aide de la Turquie. Durant ces derniers jours, elle a fermée sa frontière avec la Syrie, mais a laissé ouvert une importante brèche à hauteur de Bab al-Hawa pour dépêcher des renforts en effectifs et en équipements.

Selon des observateurs, le chef du Nosra Abou Mohammad al-Joulani supervise en personne cette bataille qui devrait lui permettre d’instaurer son émirat dans ce gouvernorat.

Jusqu’à présent, cette bataille a été un échec.

Bosra al-Cham tombe

En revanche, au sud de la Syrie, et au bout de 5 jours de combats, les miliciens du Nosra et Cie se sont emparés de la localité de Bosra al-Cham au sud-est de Deraa, non loin de la frontière avec la Jordanie, et aux confins avec le gouvernorat de Souweïda.

Bosra_citadelle_nosra

L’assaut lancé leur a permis de prendre ses quartiers ouest alors qu’ils occupaient ses quartiers nord depuis 2012. Selon al-Hadath News, les miliciens ont utilisé des techniques qui ont brouillé les communications de la ville durant ces derniers jours.

Selon le journal al-Akhbar, c’est la Jordanie qui s’est chargée d’envoyer des renforts pour mener à bien la bataille.

Des milliers d’habitants de la localité ont pris le chemin de l’exode vers les villages de Souweïda. Des dizaines de soldats réguliers et de civils ont été tués. Il est également question d’une centaine de tués dans les rangs des insurgés.

En s’emparant de Bosra al-Cham, toute la région de la province sud-est de Deraa se trouve désormais entre les mains de la branche armée d’al-Qaida en Syrie et de ses alliés.

Cette avancée leur permet de pallier à leur échec dans la province nord ouest de Deraa, reliée à Quneitra et au sud de Damas, région qui a  été reconquise par l’armée syrienne le mois dernier.

~

SOURCES:
Al Manar
Submitted by Cem Ertür
The real SyrianFreePress.NETwork at
https://syrianfreepress.wordpress.com/?p=43994

NOTE: The contents of the articles, speeches or comments on this page are of sole responsibility of their authors. The team and the editorial staff of SyrianFreePress do not necessarily subscribe every point of view expressed and are not responsible for any inaccurate, incorrect or offensive statement in this article. Complaints and corrections (verifiable) will be welcomed and accepted. Copyright owners can notify their claims to us, and the verified contents will be removed.

SCROLL DOWN TO READ OR LEAVE COMMENTS

~

 

Advertisements