Tags

, , , , , , , , , ,

yemen-army-1

Over 85% of Yemen’s Territory under Control of Houthis and Yemeni Army [Military Source]

(TNA)The Yemeni army’s forces and fighters from the Houthi Ansarullah movement have full control over 85 percent of the territories of the war-stricken country, an informed military source said on Tuesday.

Speaking to the Tasnim News Agency on condition of anonymity, the source highlighted the recent gains of Ansarullah forces in the fight against al-Qaeda affiliated militants as well as forces loyal to fugitive President Abd Rabbu Mansour Hadi inside Yemen.

“Ansarullah forces have taken control of 85% of Yemen, which includes the governorates of Sana’a, Amran, Hajjah, Sa’ada, Dhamar, al-Bayda, al-Mahweet, al-Jawf, Hudaydah and Taiz,” he said.

The Houthi fighters are also fighting against the Saudi regime along the Yemeni borders.

The Arabian Peninsula country has been engulfed in turmoil since Saudi Arabia and some of its allies launched military attacks on March 26 without a UN mandate.

They began to launch deadly airstrikes against the Houthi Ansarullah movement in an attempt to restore power to the fugitive former President Abd Rabbuh Mansour Hadi, a close ally of Riyadh.

According to Yemen’s Health Ministry, the airstrikes have killed more than 2,300 people, including 229 women and 411 children. More than 8,000 others have been also injured in the attacks, including 581 women and 766 children.

The Saudi-led aerial strikes have targeted 61 hospitals and 13 ambulances.

yemen-army-2

R E L A T E D :

Excepté Hadramout,la majeure partie du Yémen conquise par l’armée et les Houthis

(Al-Manar) ~ L’Armée Yéménite et le mouvement houthi Ansarullah contrôlent la majeure partie des provinces yéménites, excepté la province de Hadramaout (35% de la surface du Yémen) toujours occupée par Al-Qaïda.

Plus de trois mois après le lancement de l’offensive de la coalition arabe, menée par l’Arabie saoudite contre ce pauvre pays, non seulement le statu quo n’a pu être changé, mais les progressions de l’armée et des Houthis se poursuivent à une cadence rapide, malgré les bombardements aériens et de l’artillerie qui se comptent en plusieurs milliers.

Avant la guerre, armée et comités populaires affiliés à Ansarullah avaient conquis le tiers des régions nordiques et sudistes. Aujourd’hui, ils en détiennent la majeure partie.

80% de la province d’Aden est désormais entre leurs mains. Seules 4 zones sont encore le théâtre de combats entre les comités populaires (proches des Houthis) et les forces proches du président contesté Abed Rabbo Mansour Hadi : Dar-Saad, al-Mansourah, al-Barikah, et cheikh Othmane.

Dans la province de Lahaj, il ne reste plus que l’usine de plomb qui n’est pas encore tombée.

Même scénario pour la province de Chabwa, dont la majeure partie a été nettoyée des éléments d’Al-Qaïda qui l’avait pourtant prise comme fief au sud. Ces derniers se trouvent aujourd’hui confinés dans les deus régions al-Rawda et Aazzane.

Concernant la province Abine, située entre les deux provinces Aden et Chabwat, seuls 15% de son territoire échappent à l’emprise de l’armée et des comités. La ville Zanjabar qui avait été annoncée comme principauté islamique par Al-Qaïda, lorsque Hadi siégeait encore à la présidence, elle est sous blocus et la bataille de sa libération se fait toujours attendre.

Quant à la province Dalea, elle est le théâtre d’affrontements entre l’armée et les comités d’une part, et les groupuscules pro hadi et pro Ali Salem al-Bid (ancien président sudiste) de l’autre. Le front de Dalea est le plus difficile en raison de sa topographie montagneuse. Mais il est question d’une certaine progression de l’armée et des comités dans sa capitale.

Ainsi, 70% du sud est désormais entre les mains de l’armée et des comités houthis. Alors que le nord est entièrement conquis, à l’exception de certaines régions des provinces de Taez et Ma’reb. Une source explique que la bataille à Taez est plus sécuritaire que militaire, et s’apparente plus à une guerre de bandes dans les rues.

La semaine passée, le contrôle de la totalité de la province d’al-Jawf a eu de l’impact sur le front de Ma’reb où les deux derniers camps d’Al-Qaïda, les plus dangereux à Nakhlat et al-Sahil ont vite succombé. Les affrontements se concentrent actuellement sur 15% de la surface de cette province seulement, à Jedaane et Sahel-AlJin au nord.

En parallèle, les attaques contre des positions militaires saoudiennes au sud de l’Arabie ne connaissent pas de répit tout au long de la bande frontalière qui commence par Nijrane à l’est, en passant par Assir et Zahrane, pour finir à Jizane, au bord de la Mer rouge. Ces deux derniers jours, 8 positions saoudiennes ont été pilonnées. Elles servaient de lignes de défense pour la base stratégique de Jizane.

~

SOURCES:
Tasnim News Agency
Al-Manar - Traduit à partir du journal al-Akhbar
Submitted by Cem Ertür
The real SyrianFreePress.NETwork at:
https://syrianfreepress.wordpress.com/2015/06/26/yemeni-85-of-territory/

Re-publications are welcome, but we kindly ask you,
to facilitate the correct information's diffusion,
to cite all these original sources.

NOTE: The contents of the articles, speeches or comments on this page are of sole responsibility of their authors. The team and the editorial staff of SyrianFreePress do not necessarily subscribe every point of view expressed and are not responsible for any inaccurate, incorrect or offensive statement in this article. Complaints and corrections (verifiable) will be welcomed and accepted. Copyright owners can notify their claims to us, and the verified contents will be removed.

SCROLL DOWN TO READ OR LEAVE COMMENTS

~

Advertisements