Tags

, , , , , , , , , , , , , , ,

5034119_hollande

Hollande envisage un scénario libyenʼ en Syrie!

(Sahar) ~ Hollande juge en effet “indispensable la neutralisation d’Al-Assad”!

Le président français a estimé ce mardi que le « rétablissement de la paix en Syrie passait par la neutralisation de son homologue syrien », suscitant une vive réaction de Damas qui a dénoncé avec raison une «ingérence flagrante».

En Syrie, «nous devons réduire les emprises terroristes sans préserver Assad» (sic), a estimé le président français, en plein délire médiatique, lors d’un discours devant les ambassadeurs français réunis à Paris.

«Les deux ont partie liée (resic). En même temps, il nous faut chercher une transition politique en Syrie, c’est une nécessité» et «un dialogue peut être engagé, faut-il en fixer les conditions. La première, c’est la neutralisation de Bachar el Assad. La seconde, c’est d’offrir des garanties solides à toutes les forces de l’opposition modérée, notamment sunnites et kurdes, et de préserver les structures étatiques et l’unité de la Syrie», a précisé François Hollande.

Oubliant que depuis quatre ans la France et ses complices américain, atlantiste et proche-orientaux, fait tout pour briser cette unité.

Pour le président français, le processus passe enfin et surtout par une implication de «toutes les parties prenantes à la solution», dont la Russie, les pays du Golfe, l’Iran et la Turquie.

«Le règlement de la crise syrienne exige la participation de tous et la France est prête à y prendre sa part», a-t-il insisté, en indiquant que d’ici là Paris continuera «à aider l’opposition syrienne» qu’elle juge «modérée».

UNE INGERENCE NEOCOLONIALE FLAGRANTE

Le gouvernement syrien vient de condamner les récentes déclarations du Président français, François Hollandes, et les a qualifiées « d’interventions directes dans les affaires intérieures de la Syrie ». Les propos du président français «constituent une ingérence flagrante dans les affaires intérieures et montrent que la France contribue à verser le sang syrien», a réagi une source officielle au ministère syrien des Affaires étrangères, citée par l’agence syrienne officielle SANA. «Le gouvernement français doit savoir (..) que tant qu’il maintiendra ces positions, nous n’accepterons aucun rôle de la France dans une solution politique», a-t-on ajouté de même source.

Selon l’agence officielle syrienne, SANA, un haut responsable du ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré que les déclarations du président français prouvaient, encore une fois, que Paris est complice des crimes que les terroristes et les groupes armés commettent à l’encontre du peuple syrien. «Les propos du président français révèlent ses arrière-pensées colonialistes, car il se permet de prendre des décisions sur le sort d’autres nations et de gouvernements souverains», a déclaré ce haut responsable du ministère syrien des Affaires étrangères.

On se souviendra que le drapeau de cette « opposition syrienne » fantoche, pilotée de l’étranger, est précisément identique à celui du mandat colonial français sur le Levant, Syrie et Liban. Tout un symbole…


VIDEO:
Discours du Hollande à l’occasion de la Semaine des Ambassadeurs

hollande-semaine-ambassadeurs

écouter cet ‘homme’, ce qu’est la douleur, quelle honte, qui suce…


(FRA):

Extrait du: Discours d’ouverture du président de la République à l’occasion de la Semaine des Ambassadeurs

Elysée (le site officiel du Président de la France), 25 août 2015

En Syrie, le monde a mis beaucoup de temps à réagir, trop de temps. A l’été 2012 la France avait donné l’alerte, et s’était d’ailleurs dès le départ, déclarée en soutien de l’opposition syrienne. J’étais même le premier à la considérer comme la seule représentante légitime du peuple syrien.

Un an plus tard, nous étions prêts à punir un régime qui avait utilisé, il n’y avait aucun doute là-dessus, des armes chimiques contre sa population. L’inaction de la communauté internationale, après qu’une ligne rouge a été délibérément franchie, a coûté cher, très cher, Daech, qui n’existait pas alors sous cette forme, en Syrie, s’est installé, et Bachar EL-ASSAD a continué à massacrer son peuple, il en donne encore, hélas, quelques illustrations.

Que devons-nous faire ? Nous devons réduire les emprises terroristes sans préserver ASSAD, car les deux ont partie liée, et en même temps il nous faut chercher une transition politique en Syrie, c’est une nécessité. Le Conseil de sécurité l’a reconnu en adoptant la semaine dernière une déclaration, c’était la première depuis 2 ans. Elle va dans la bonne direction et c’est un pas important. La Russie s’y est associée, et un dialogue peut donc être engagé. Il faut en fixer les conditions.

La première c’est la neutralisation de Bachar EL-ASSAD, la seconde c’est d’offrir des garanties solides à toutes les forces de l’opposition modérée, notamment sunnite et kurde, et de préserver les structures étatiques et l’unité de la Syrie. Enfin, la dernière condition, sans doute celle qui sera décisive, c’est de mêler toutes les parties prenantes à la solution. Je pense aux pays du Golfe. Je pense aussi à l’Iran. Je pense à la Turquie, qui doit s’impliquer dans la lutte contre Daech, et engager, ou plutôt reprendre, le dialogue avec les Kurdes.”

5034119_hollande

(ENG):

excerpt from: Speech by the President of the French Republic at the opening of Ambassadors’ Week

Elysée (official website of the President of France), 27 august 2015

In Syria, the world took far too long to react. In summer 2012, France raised the alarm and, from the outset, declared its support for the Syrian opposition. I was even the first to consider it the only legitimate representative of the Syrian people.

A year later, we were ready to punish a regime that had, without doubt, used chemical weapons against its people. The international community’s failure to act, after a red line was deliberately crossed, proved very costly: Daesh established itself in Syria, where it had not previously existed in that form, while Bashar al-Assad continued to massacre his people and seems, unfortunately, to still be doing so.

What should we do? We need to loosen the grip of the terrorists without preserving Bashar al-Assad, for the two are hand in glove; at the same time, it is essential to seek a political transition in Syria. The Security Council acknowledged this by adopting a statement last week, the first in two years. This is an important step in the right direction. Russia voiced its support, and a dialogue can therefore be initiated. Conditions must be established.

The first of these is the neutralization of Bashar al-Assad, the second is to offer sound guarantees to all moderate opposition forces, including Sunnis and Kurds, and to preserve the state structures and the unity of Syria. Lastly, the final condition, which will no doubt prove decisive, is that all stakeholders should contribute to the solution. That means the Gulf States. That means Iran. That means Turkey, which needs to get involved in the fight against Daesh and open, or rather resume, a dialogue with the Kurds.

~

A P P A R E N T E S :

~

Syrian Foreign Ministry: “France should stop interfering, otherwise we wouldn’t accept any French role in political solution”
SyrianFreePress-SANA

~

François Hollande continue d’ouvrir la route de Damas aux coupeurs de têtes
par Silvia Cattori, Arrêt sur Info, 26 août 2015

~

Damas a critiqué l’intervention de la France, dans ses affaires intérieures
Sahar, 25 août 2015

~

Dans les archives:

~

Roland Dumas : les Anglais préparaient la guerre en Syrie deux ans avant les manifestations en 2011
Nouvelles de France, 14 juin 2013

~

Le maître de Damas ne peut pas être l’avenir de la Syrie – Tribune de L. Fabius et P. Hammond, ministres des affaires étrangères de France et du Royaume-Uni (27.02.15)
France Diplomatie (le site officiel du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international), 27 février 2015

~

“Bachar el-Assad ne mériterait pas d’être sur la terre” (Fabius)
Le Figaro, 17 août 2012

~

VIDEO. Pour Fabius, “Assad ne mériterait pas d’être sur la Terre”
Francetv info, 18 août 2012

~

SOURCES:
Sahar
Elysee (le site officiel du Président de la France)
Elysee (official website of the President of France)
Submitted by Cem Ertür
The real SyrianFreePress.NETwork at:
https://syrianfreepress.wordpress.com/2015/08/27/hollande-crimes/

Re-publications are welcome, but we kindly ask you,
to facilitate the correct information's diffusion,
to cite all these original sources.

NOTE: The contents of the articles, speeches or comments on this page are of sole responsibility of their authors. The team and the editorial staff of SyrianFreePress do not necessarily subscribe every point of view expressed and are not responsible for any inaccurate, incorrect or offensive statement in this article. Complaints and corrections (verifiable) will be welcomed and accepted. Copyright owners can notify their claims to us, and the verified contents will be removed.

SCROLL DOWN TO READ OR LEAVE COMMENTS

~

Advertisements