Tags

, , , , , , , , , , , , , , , , ,

bashar-al-jaafari-UN-20140215

ENG

Geneva-2, Bashar al-Jaafari : “No solution while Syrians are suffering under terrorism”

Feb 15, 2014 ~ Geneva – The final session of the second round of talks of the international conference on Syria, Geneva 2, was held with a joint session between Syria’s official delegation and the coalition delegation in the presence of UN envoy to Syria Lakhdar #Brahimi was held Saturday at the UN HQ in Geneva.

The official delegation said that the final session of the second round of talks of Geneva 2 conference ended without reaching an agreement on the agenda despite that Syria’s official delegation agreed on it.

ENG

ENG

#Bashar_al-Jaafari : “We insisted on considering each item separately in the dialogue within the draft agenda, to reach an agreement on each of them, because such an accord would reflect positively on other items.”

#Bashar_al-Jaafari : “The item of combating terrorism or any other item couldn’t be discussed in two hours and move to other items without reaching an agreement, and this applies to all items”.

#Bashar_al-Jaafari : “They want to make ‘the transitional government’ a priority because the side of utilizing terrorism has not finished yet,…those who allege desire of ceasing violence should accept the item of counterterrorism.”

#Bashar_al-Jaafari : “USA looming of a military escalation has encouraged the coalition delegation to show intransigence and foil this round……..We are ready to return to Geneva after agreeing with us on a date for the next round, stemming from our belief in the importance of the political solution”.

#Bashar_al-Jaafari : “We came for reaching a political solution according to Geneva1, but no solution could begin while the Syrian people are living under terrorism”.

On Friday, a session of consultations between Syria’s official delegation and Brahimi was held at the UN headquarters.

The second round of talks started on 10th of February, including a number of sessions, some which were separated combining each delegation with Brahimi, while others were joint in the same room with the presence of Brahimi as well.

The coalition delegation’s insistence on ignoring the suffering of the Syrian people and its rejection of recognizing the presence of terrorism and the importance of combating it hindered the possibility of reaching a common ground in spite of the Syrian official delegation’s openness to discuss all items of Geneva Communiqué’s items.

1782002_616438498429805_1160632276_n

FRA

Jaafari de conclure: “Nous n’épargnerons aucun effort pour faire réussir les pourparlers de Genève avec une mentalité ouverte et positive car nous sommes concernées par la lutte contre le terrorisme qui est l’exigence essentielle du peuple syrien”.

FRA

15 Fév 2014, Genève ~ Bachar Jaafari: la délégation officielle n’a épargné aucun effort pour insister sur le règlement politique

Le élégué permanent de la Syrie auprès de l’ONU, membre de la délégation officielle syrienne à Genève, Bachar Jaafari a affirmé que la délégation syrienne n’a épargné aucun effort, malgré les difficultés et les obstacles dressé devant elle, pour insister sur le règlement politique pacifique et l’arrêt de l’effusion du sang des Syriens afin de parvenir à un compromis crédible.

“Nous avons insisté sur la nécessité d’examiner pleinement les articles de la déclaration de Genève pour parvenir à un accord avant de passer à l’autre article mais nous nous sommes étonnés que l’autre partie veut traiter avec le premier article, qui est la lutte contre le terrorisme et le rejet de la violence d’une façon superficielle, ce qui donne l’impression que la question de la lutte contre le terrorisme est secondaire”, a précisé Jaafari.

“Nous aurions espéré que la délégation de la coalition nous rejoint via l’engagement claire à la lutte contre le terrorisme et l’accomplissement d’un document de travail qui adresse un message aux parrains du terrorisme pour qu’ils cessent de le faire” a poursuivi Jaafari.

Il a rappelé que la délégation officielle s’est mis d’accord dès le début de la séance sur le projet de l’ordre du jour présenté par Brahimi. “Il parait que cet aval a suscité la frustration de l’autre partie qui a soumis ses propres explications et ses interprétations sur l’application ce cet ordre du jour.

Questionné sur le rejet par Brahimi de la responsabilité de l’avortement des pourparlers sur la Syrie, Jaafari a assuré que l’émissaire onusien pour la Syrie, Lakhdar Brahimi n’a pas jeté sur la délégation officielle la responsabilité de l’avortement des négociations, soulignant qu’il était témoin de ce qui s’est passé dans la pièce des pourparlers, où la divergence a apparu quant l’autre partie a commencé de donner sa propre compréhension de l’ordre du jour.

Jaafari de conclure: “Nous n’épargnerons aucun effort pour faire réussir les pourparlers de Genève avec une mentalité ouverte et positive car nous sommes concernées par la lutte contre le terrorisme qui est l’exigence essentielle du peuple syrien”.

.

SyrianFreePress.net network from PressTV, Syria News, SANA, 15/2/2014

.

.

About these ads